Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de villegu

Le cahier de vacances: des arguments et le mot du maître.

7 Juillet 2008 , Rédigé par Ecole de Villegusien Publié dans #Le mot de la direction

Un texte capturé sur le café pédagogique:

Cahiers de vacances, quelle efficacité ?

Ils ont fleuri dans les supermarchés où ils s'arrachent entre produits alimentaires et lessive. Selon une étude de l'ancien Haut conseil à l'évaluation de l'école, 4 écoliers sur 5 recevraient un cahier de vacances et près d'un quart des lycéens suivrait des travaux d'été. Devenus des objets de grande consommation, touchant un public allant de la maternelle à 77 ans, les cahiers de vacances se sont extraordinairement banalisés. Pour autant sont-ils efficaces ?

 

En 2001, Jean-Pierre Jarousse et Christine Leroy-Audoin ont étudié, pour l'IREDU, l'efficacité des activités scolaires des élèves en été. Celles-ci ne se limitent pas aux cahiers de vacances. Leur travail montre qu'elles ont un impact dans les résultats scolaires. Mais l'efficacité varie selon l'usage du support. Ainsi les enfants qui terminent le cahier de vacances ont de meilleurs résultats que ceux qui ne l'ont pas fait. Enfin bien d'autres critères entrent en jeu : l'accompagnement familial par exemple.

 

"A certains enfants, ceux des milieux favorisés, (le temps des vacances) permet de bénéficier à temps plein de leur environnement plus favorable et d'activités, parfois en apparence peu scolaires, qui renforcent leurs compétences ; à d'autres, il fournit l'occasion de s'atteler à un véritable travail... qui doit conduire au minimum au maintien des acquis scolaires. Ceux qui ne participent pas au mouvement... ont de fortes chances de se laisser distancer dans une compétition dont ils pensent, à tort, que la reprise officielle n'est programmée qu'à la rentrée.. Finalement le travail scolaire pendant les congés conduit à un renforcement des différences sociales, sexuelles et scolaires de réussite".

 

C'est ce que confirme une étude du professeur Karl L. Alexander de la  John Hopkins University de Baltimore (Etats-Unis). Elle met en évidence l'importance des lectures d'été dans les familles favorisées. Alors pas de trêve à la compétition cet été ?


Etude Jarousse Leroy-Audoin

Etude HCEE

Etude K.L. Alexander

L'avis des enseignants de Villegusien:
Si vous pensez qu'un cahier de vacances peut être bénéfique à votre enfant: achetez-en un!
Ce qui compte le plus, ce qui fera la différence, c'est l'utilisation de ce cahier. Proposez à votre enfant un temps quotidien raisonnable pour travailler sur ce cahier.
Décidez d'une planification du travail. Cette planification, même si elle peut être "transgressée", vous permettra de tenir un rythme. Le travail gagnera en efficacité s'il est accompli.
Ouvrez le cahier avec lui pour décider de ce qu'il y a à faire. Quand il a terminé son travail, relisez ensemble, discutez du travail. Il ne faut pas que ce temps soit conflictuel mais constructif.
Complétez cette démarche: discutez avec votre enfant de ce qu'il va lire, de ce qu'il va regarder à la télévision, bref de ces activités!
Quand il a terminé sa lecture, son émission télévisée, parlez-en avec lui. Si vous pouvez lire avec lui, regarder la télé avec lui, c'est très bien!
Le fait de parler de ce qui a été vu, lu, permet de le structurer, de le comprendre, de l'assimiler.
C'est valable pour les vacances mais aussi pour toute l'année scolaire. Si vous n'avez pas trop la possibilité de faire ainsi, une grand-mère, une grande soeur ou un grand frère pourra paut-être. Sinon, cherchez bien  dans votre emploi du temps un petit instant à partager avec votre enfant. Il sera heureux, fier  de vous expliquer ce qu'il a appris, de partager avec vous des connaissances. Son travail en sera valorisé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article